Un petit boulot – Iain Levison

Couverture Un petit boulot

Ce livre nous présente les États-Unis sous leur vrai visage, c’est une image peu fréquente loin du rêve Américain où tout le monde peu réussir. Ce livre pose deux problématique, du moins deux thèmes sont exploités. Le premier thème est bien évidemment l’Amérique délaissée du XXIème siècle. Le second thème est plus une approche philosophique sur la question de la morale.

La partie Américaine est intéressante montrant les méfaits de l’ultra-libéralisme et d’une économie déconnectée de la réalité. Ça nous présente un monde où le futur n’a que peu de place où la débauche et le délaissement de la population s’exprime. Il nous est bien illustré les problèmes de gestions de fond publique (fermeture des hôpitaux et des commerces mais un commissariat flambant neuf) ainsi que le règne d’une « mafia » dirigé par Gardocki et qui ne s’inquiète pas trop car dans le désespoir beaucoup préfère se noyer dans le drogue.

La question de moral est aussi intéressante avec la question suivante « Jusqu’à quand la morale s’applique quand il n’y a plus d’avenir et plus d’espoir », on voit bien que le personnage principal Jake accepte son job de tueur à gage du moment qu’il est désespéré mais dès qu’il rencontre Sheila et qu’un avenir devient possible avec le magasin il décide d’arrêter le « métier » de tueur à gage qu’il considère tout de même comme un simple job qu’il enseignera rapidement à un autre avant de décrocher.

Parlons maintenant du style d’écriture, c’est sincèrement une réussite un rythme parfait, il n’y a jamais de moment de blanc, c’est très prenant et on se fait absorber par un style d’écriture moderne. Des phrases simples avec tout de même de l’émotion. Le texte est très très bien structuré, c’est vraiment agréable à lire. Les personnages sont peu nombreux on ne rentre pas vraiment dans leur intimité mais ils sont pleins de réalisme ce qui les rends appréciables.
Pour conclure c’est une œuvre très sympathique, c’est presque un sans faute finalement ce qui peut faire peur c’est le sujet qui est traité, il n’intéresse pas tout le monde mais il est tellement bien traiter qu’on est obligé d’accepter qu’il reste très bon il faut vraiment le lire

Logo Livraddict

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *